mardi 24 mai 2011

DSK et la misère du monde par Philippe Autrive

Si l'affaire de DSK ne suscite chez moi aucun traumatisme, le traitement médiatique de son arrestation d'une part, ne peut que nous laisser pantois et d'autre part, je garde à l'esprit le respect dû à la victime présumée.

A l'heure où nombre de familles sont confrontées à des difficultés financières, de chômage, d'avenir incertain, les millions de dollars défilent au gré des controles et des démarches judiciaires.

C'est un autre monde, mais en charge du monde... malheureusement.

Heureusement, en Espagne, en Grèce, en Tunisie, des mouvements spontanés voient le jour à travers les villes, et il y a fort à parier que ces manifestations engendrent des espoirs populaires bien plus substantiels que mes propos ci-dessus.

Pour l'heure restons vigilants dans le traitement de l'information.

Bien à vous.