samedi 12 juin 2010

Rigueur argent et politique

La situation des finances et de la France est inquiétante: dette nationale au zénith, déficits abyssaux des régimes de retraites et de la sécurité sociale, disparition de plus de 380.000 emplois, montée du chomage, perte des valeurs,accroissement de la pauvreté...

Mais de quoi parle t-on finalement...

De la protection des revenus des petits salaires et de la diminution des pauvres ?
De la nécéssité impérieuse de la solidarité et d'une gestion rigoureuse ?
D'envisager l'avenir pour les jeunes et de préparer les prochaines années à une lutte sans merci contre les délocalisations ?

A y regarder de prés, la première mesure prise par notre gouvernement est la mise en place du bouclier fiscal: protéger les riches;
Chacun de s'octroyer, qui, un logement ( ou deux ) de fonction, qui, un cumul des mandats avec cumul des retraites;
Des missions grassement réumunérées,
Une suppression des postes dans l'éducation nationale;
une limitation du développement des énergies renouvelables pour satisfaire quelques intérêts privés.
Etc...
La lecture du rapport annuel du Boston Consulting Group (BCG), nous indique que le nombre de riches a augmenté de plus de 14% et qu'1% de la population mondiale détient 38% de la richesse mondiale.

Si la morale fait peu d'économie...la crise drastique à laquelle nous sommes confrontés, ne pourra pas faire l'économie d'un peu de morale.

Philippe AUTRIVE